Réaliser ses photos en HDR

rubrique : retouche photo
par : jeangab.
le jeudi 15 mai 2008.
Tags : hdrtone mappingdynamique
Les conditions de lumière rencontrées lors des prises de vue avec un appareil photo numérique, peuvent parfois dépasser les capacités du capteur à saisir les différentes intensités qui se présentent.
On est dès lors confronté au problème suivant : cramer les hautes lumières ou boucher les ombres, solution, qui il faut bien l'avouer, ne comble pas le photographe de bonheur.
Le problème se pressentait déjà avec les films argentiques, notamment avec les diapositives, dont le mode de développement ne permettait pas un rattrapage par le biais du développement.
De nos jours, le numérique permet via l'informatique de dépasser la capacité du capteur en créant des photos en HDR.
Nous allons voir comment réaliser facilement ce type de photo.



La photographie HDR est techniquement un assemblage de plusieurs clichés identiques, mais pris à des expositions différentes, chaque cliché devant présenter au minimum une partie de la scène bien exposée.
A partir de ces différentes vues, le logiciel va créer une photo comportant chaque zone de l'image bien exposée. Mais cette image n'est pas visible directement sur un moniteur ou une imprimante, une étape supplémentaire, le tone mapping, est indispensable pour pouvoir visualiser la photo.

Le matériel nécessaire.

Il vous faut un appareil photo capable soit de faire du bracketing, soit disposant du réglage manuel du temps de pose, ce qui est le cas de la majorité des appareils photo numérique actuels.
Un trépied stable est un atout, car le HDR va demander de prendre plusieurs fois la même photo sans trop bouger.
Un logiciel capable d'assembler les photos en vue de l'obtention d'un HDR (voir la liste en bas), pour notre exemple, nous allons utiliser Phototshop CS3.

La prise de vue.

L'idéal est de prendre vos photos en rawformat de fichier généré par un apn contennant les information brutes saisie par le capteur, ce format ayant une dynamique plus élevée que le jpegacronyme de Joint Photographic Experts Group, format compressé utilisé en photo, et vous permettra de régler votre balance des blancs après si besoin.
Placez votre appareil sur le trépied, ou à défaut, posez-le sur un support, les logiciels permettent un rattrapage de l'alignement dans une certaine mesure, mais il est préférable d'avoir ses photos bien alignées dès la prise de vue.

Choisissez une valeur de sensibilité la plus basse possible, soit 100 ou 200 iso selon la marque de votre apnterme générique designant les Apareils Photos Numérique, ce réglage permet d'obtenir moins de bruit, et améliore la qualité finale de la photo.

Si vous utilisez le bracketing, utilisez le mode 'priorité à l'ouverture', il faut jouer seulement avec la vitesse d'obturation pour régler les expositions, si vous changez la valeur de l'ouverture, la profondeur de champ ne va pas être identique d'une photo à l'autre.
Selon la différence de luminosité de la scène, réglez votre bracketing à -1,0, 1 EVExposure Value ou valeur d'exposition, appelée aussi IL indice de luminance ou à -2,0, 2 EV.

En réglage manuel, on fait varier la vitesse autour de la valeur optimale indiquée par votre appareil, par exemple, si votre vitesse est à 1/100s, prenez un cliché à cette vitesse, puis une autre à 1/50s (-1EV), suivie d'une à 1/200s ( 1EV).

Pour avoir une idée des valeurs d'EV à choisir, on peut se servir de la cellule de mesure de l'apn et de la mesure spot en mode manuel:

Visez l'endroit le plus lumineux de la scène, puis le plus sombre, tout en gardant un oeil sur l'indicateur d'exposition, qui vous indique en EV les différences de luminosité.
Si les différences de contraste dépassent la capacité de mesure, augmenter ou baisser votre vitesse d'un ou plusieurs EV.

l'assemblage HDR

Pour cet exemple, je vais utiliser photoshop CS3, l'assemblage HDR y est disponible depuis la version CS2, si vous ne possédez pas photoshop, d'autres logiciels peuvent réaliser l'assemblage de vos photos en HDR, vous trouverez une petite liste des principaux logiciels HDR en bas de cet article.

ouvrons à présent nos clichés dans photoshop :

Dans le menu File > Automate, choisissez Merge to hdr.

Sélectionnez vos différents clichés en cliquant dessus, tout en maintenant la touche CRTL enfoncée.

hdr 3 Vos différentes photos sont maintenant sélectionnées pour réaliser la fusion HDR.
Si vous désirez tenter un alignement automatique, cochez la case Attempt to automatically Align Source Images, personnellement, je laisse toujours cette case cochée, même si j'utilise un trépied pendant la prise de vue.
Cliquez sur Ok pour lancer la fusion HDR.

hdr 4 Au bout de quelques instants, vous pouvez apercevoir une Prévisualisation de votre future photo HDR.
Il est alors possible d'enlever une ou plusieurs photos, par exemple celles qui présentent un gros défaut d'alignement, ou n'apportent rien à la fusion HDR. Faites attention que la profondeur de l'image soit sur 32 bits dans la liste déroulante Bit Depth.
Vous pouvez aussi régler le point blanc, mais ce n'est utile que pour la Prévisualisation, et peut être fait après.
Cliquez sur OK.

hdr 5 La photo HDR s'ouvre à présent dans Photoshop, nous allons maintenant passer à une étape cruciale, le tone mapping.
Le tone mapping va consister à passer des 32 bits d'information disponible dans le fichier HDR aux 8 bits nécessaire pour un fichier jpeg par un algorithme de compression paramétrable.

hdr 6 Dans le menu Image > Mode choisissez 8 ou 16 bits/channel
dans la popup, choisissez dans la liste déroulante Method, l'option Local Adaptation, cliquez ensuite sur Tonning Curve and Histogram pour rendre visible la courbe de réglage
On à a ce niveau un aperçu du rendu HDR, il ne reste plus qu'à fignoler les réglages sur la courbe.

hdr 7 Vous pouvez commencer en faisant glisser le début de la courbe vers le début de l'histogramme, puis à affiner la courbe de réglage pour doser au mieux les tons sombres, moyens et clairs jusqu'à ce que vous soyez satisfaits du résultat.
N'essayez pas d'avoir une image parfaite lors du tone mapping, la photo obtenue devra encore être retouchée comme une photo classique.
Ci-contre, la courbe utilisée pour cette photo.

tutoriel hdr Voici la photo réalisée avec ce tutoriel, après post traitement. ça ne sauve malheureusement pas le cadrage bancale mrgreen.

Comme vous pouvez le voir, réaliser des photos HDR n'est pas très complexe en soit, le plus difficile restant l'étape du tone mapping.

Logiciel HDR

Adobe Photoshop, logiciel professionnel de retouche que l'on ne présente plus, permet la fusion HDR à partir de la version CS2, disponible en évaluation gratuite pendant 1 mois.

photomatix de HDRsoft, certainement un des plus connus et des plus simples à utiliser, les réglages du tone mapping peuvent parfois conduire à des résultats complètement irréel, mais c'est parfois recherché.
Disponible en version complète et fonctionnelle (version pro), mais laisse un watermark sur la photo, existe aussi en version gratuite, mais assez limitée dans ses possibilités.

easyhdr Malheureusement, je n'ai pas encore eut le temps de le tester, mais il semble assez proche de photomatix, et tout comme ce dernier, offre deux versions, une pro en trial et une gratuite.

Qtpfsgui un nom imprononçable pour ce logiciel libre et gratuit, sa prise en main est assez déroutante, mais on arrive quand même à des résultats assez honorables.

Remarques

Question : Avec photoshop, j'obtiens le message suivant lors de la fusion HDR :« étendue dynamique insuffisante dans ces photos pour construire une image HDR valide » ?
- Photoshop demande une différence d'au moins 1 EV reel entre chaque photo, il n'est pas possible de leurrer le logiciel en tentant d'y faire ingurgiter, par exemple, 3 photos développées à partir d'un raw unique (photoshop se base sur les exifsExchangeable image file format, caractéristiques techniques d'une une photo numérique pour évaluer l'étendue dynamique).
Cette particularité est en fait logique, car un raw, même développé à 3 expositions différentes ne contient que sa propre dynamique, dynamique qui est insuffisante pour créer un véritable fichier HDR.

Question : Est il nécessaire de faire une fusion HDR pour obtenir une image en tone mapping ?
- Non, avec photomatix il est possible de faire un tone mapping directement à partir d'un seul fichier sans passer par l'étape de la fusion HDR :
  • Avec photomatix, ouvrez directement un fichier RAW, il sera transformé en pseudo hdr sur lequel vous pouvez appliquer un tone mapping
  • Avec photoshop, via le plugin photomatix, soit à partir d'un raw, soit à partir d'un jpeg.
    Ouvrez votre fichier en vous assurant qu'il possède 16 bits de profondeur (modifiable dans le menu Image > Mode).
    Vous pouvez alors lancer le plugin photomatix ( Filter > Photomatix > Tone Mapping ).

votre pseudo
votre mail
facultatif
votre commentaire
le HTML n'est pas pris en compte
cacher le formulaire
Cliquez ici pour ajouter un commentaire
1